CURRICULUM

1. Gouvernance internationale de l’énergie

Ce module fournit une approche théorique des questions liées au contexte international de l’énergie et des conflits (malédiction de la ressource, néo-institutionnalisme, développementalisme, Etats forts/faibles etc.)

Il donne également aux étudiants des exemples concrets de l’émergence et de la régulation des conflits énergétiques dans le monde afin d’analyser la manière dont ces derniers font pression sur la sécurité et la diversification de l’approvisionnement énergétiques.
(8 ECTS)

2. Gouvernance économique de l’énergie

Les fondements de la logique de marché et de la logique économique sont à l’œuvre dans le secteur énergétique. Ils permettent de comprendre les diverses trajectoires énergétiques bas carbone qui se développent actuellement dans le monde au niveau national, régional et local. Le module examine la manière dont les différents marchés sont régulés et influencent les transitions des énergies fossiles vers les énergies renouvelables. L’approche économique soulignera le rôle de la libéralisation, de la privatisation et de la régulation du secteur énergétique. 
(8 ECTS)

3. Gouvernance européenne de l’énergie

L’objectif de ce module est de souligner les priorités européennes et ses processus de décisions en ce qui concerne la transition vers les énergies propres en Europe. Il permettra de comprendre les facteurs d’économie politique qui à la fois freinent et accélèrent le processus. En se centrant sur les différentes politiques européennes, le module cherche à comprendre la manière dont elles contestent les architectures institutionnelles et les modèles de gouvernance multi-niveaux. Le module fournit un éclairage sur des questions auxquels les décideurs européens sont confrontés, telles que l’acceptabilité sociale, la viabilité des énergies renouvelables ou encore les progrès technologiques rapides dans le domaine des énergies propres. (8 ECTS)

4. Gouvernance territoriale de l’énergie

Les étudiants étudieront la manière dont les régions et les villes européennes, et plus généralement, les territoires européens, développent leurs propres stratégies bas carbone au croisement de plusieurs politiques (logement, gestion des déchets, transport, précarité énergétique, environnement et énergie) et dans le cadre d’un modèle de gouvernance multi-niveau.
Le module fournira des exemples concrets de stratégies régionales et locales afin d’analyser les leviers et les obstacles conduisant à une décentralisation plus ou moins importante. 
(8 ECTS)

5. Modules de méthodologie

Les étudiants vont acquérir des compétences dans la méthodologie de la recherche, dans la gestion de projets énergétiques et dans l’élaboration de stratégies énergétiques. Ils expérimenteront plusieurs outils méthodologiques, d’abord grâce à leur travail personnel de recherche pour leur mémoire ensuite grâce aux outils de gestion de projets.
Les étudiants participeront également à des jeux de négociation, le premier consiste en une prise de décision sur l’implantation d’un parc éolien, le second permettra aux participants d’élaborer ensemble une stratégie internationale de coopération énergétique. 
(8 ECTS)

   

6. Mémoire

Les étudiants réaliseront un mémoire sur une question énergétique qui sera choisie et élaborée en coopération avec leur tuteur. Il s’agit d’un travail personnel de recherche approfondie qui requiert l’utilisation des outils méthodologiques que chaque étudiant aura acquis au cours du programme. Le travail académique nécessitera une recherche approfondie sur la littérature, éventuellement quelques entretiens avec des experts externes. Il donnera lieu à la rédaction d’un mémoire d’environ 17 000 mots. (15 ECTS)
Les candidats présenteront leur mémoire devant un jury qui évaluera le travail écrit et oral réalisé. (5 ECTS)

Partager